null Le spectacle de la nature en Uribe


L'histoire d'Uribe commence il y a des millions d'années, lorsque la mer recouvrait ce qui est aujourd'hui la côte de Bizkaia. Pendant longtemps, des sédiments et de petites coquilles d'organismes marins se sont déposés sur les fonds marins, jusqu'à il y a 40 millions d'années quand les plaques marines entrèrent en collision l'une avec l'autre, élevant le fond de la mer. Peu à peu, le vent et la mer ont érodé les falaises d'Uribe mettant à nu les strates dans lesquelles on peut lire l'histoire de la Terre, un véritable trésor pour les amateurs de géologie et, en même temps, un panorama spectaculaire pour tous.

Les forces colossales qui ont créé le Flysch de Bizkaia ont plié et tordu les anciens sédiments pour nous laisser aujourd'hui des paysages étonnants dignes de l'imagination d'un artiste, un phénomène que l'on peut observer depuis les immenses falaises de Punta Galea, à Getxo, et tout au long de la côte d'Uribe, comme face au port de pêche d'Armintza, à Lemoiz, où il acquiert une curieuse couleur noire ; et surtout à Barrika, où les strates émergent du sable comme s'il s'agissait d'un animal mythologique, et où l'on peut encore voir la lave en coussin expulsée par d'anciens volcans.  

Un autre endroit où la géologie forme un paysage inoubliable est San Juan de Gaztelugatxe, où la roche, la mer, la nature et les traditions s'unissent pour créer un spectacle magique. L'ascension des 241 marches qui mènent de la terre ferme à l'ermitage situé au sommet de cet îlot a ses avantages : outre les vues incroyables sur le littoral, la légende veut que l'empreinte de Saint Jean Baptiste soit gravée sur la dernière marche et que le fait de marcher dessus porte bonheur. Et comme si cela ne suffisait pas, en sonnant trois fois la cloche de l'ermitage on éloigne les mauvais esprits.

La côte d'Uribe abrite également certaines des plus belles plages de Bizkaia, dont certaines sont facilement accessibles par les transports publics depuis Bilbao. Il y a des plages tranquilles et familiales, cachées et sauvages, parfaites pour le surf ou pour faire retomber l'adrénaline en pratiquant des sports extrêmes. À Sopela, vous pourrez profiter de quatre plages : Barinatxe, une grande étendue de sable avec une zone nudiste où il est fréquent de voir des parapentes voler au-dessus de nos têtes ; Arriatera-Atxabiribil, deux plages qui se rejoignent à marée basse et qui sont très populaires auprès des surfeurs ; et la petite plage naturelle rocheuse de Meñakoz, qu'elle partage avec Barrika. Dans cette commune, vous trouverez également la plage sauvage de Barrika, dont les strates émergent du sable, et Muriola, une petite zone de sable bien connue pour avoir accueilli le tournage de la série Jeux de trônes.

La baie qui s'ouvre à l'embouchure de la Ría de Plentzia possède deux plages, Plentzia et Gorliz, des étendues de sable tranquilles où l'on peut passer la journée en famille ou entre amis et s'essayer aux sports nautiques dans les eaux calmes du Cantabrique. À Lemoiz, la plage d'Armintzakalde se trouve à côté du quartier traditionnel des pêcheurs, dans un environnement d'une valeur naturelle particulière, tandis que la plage de Bakio, la plus longue de Biscaye, est une destination populaire pour surfer ou profiter du sable avec le Biotope Protégé de Gaztelugatxe en toile de fond.

Une autre des icônes d'Uribe est le château de Butrón, une forteresse dans laquelle se sont déroulées de sanglantes luttes de pouvoir au Moyen Âge et qui, au XIXe siècle, a été transformée en château avec des airs romantiques et que l'on peut voir aujourd'hui à Gatika, avec ses tourelles s'élevant parmi les arbres du jardin fantastique qui l'entoure comme dans un conte de fées. Le Moyen Âge a également laissé un riche héritage dans la région, comme la Torre Martiartu à Erandio, Torrebillela à Mungia, le palais Anguleri à Larrabetzu, Zamudiotorre à Zamudio, ou dans les églises et les ermitages que l'on trouve dans tout l'Uribe.

À l'intérieur des terres, les douces vallées de Txorierri et Butrón sont le reflet des modes de vie d'antan, un paysage rural verdoyant parsemé de forêts, de cultures, de vergers et de baserris - nos fermes. Certains des baserris les plus représentatifs de Bizkaia sont situés en Uribe et datent des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Ils ont donc une grande valeur architecturale et représentent un mode de vie ancré dans nos traditions, liées à la terre et à l'environnement.

Et parmi nos coutumes les plus enracinées, la bonne chère occupe une place de choix. L'origine des produits utilisés dans les recettes traditionnelles de Bizkaia, dans les restaurants qui proposent une cuisine moderne et créative ou dans les pintxos, ces petites gourmandises incontournables dans les bars de notre terroir, provient des petites exploitations agricoles d'Uribe. Il est également possible d’y déguster certaines des recettes qui ont fait la renommée de la gastronomie basque et des plats imaginatifs tout droit sortis de l'innovation des cuisines des restaurants de la région. 

Il ne faut pas oublier qu'Uribe est également l'une des zones de grande tradition txakolinera en Bizkaia. Pour ceux qui souhaitent découvrir les secrets de ce vin jeune et fruité si apprécié dans nos contrées, rien de tel qu'une visite dans l'une des caves qui produisent le Txakoli dans la région, après un tour dans les vignobles où pousse le raisin. Le point de référence pour le Txakoli en Uribe est le Musée du Txakoli – Txakolingunea à Bakio, un lieu unique pour connaître l'histoire, la tradition, les caractéristiques et le processus d'élaboration du Txakoli, ainsi que des dégustations pour apprendre à différencier les différents types et qualités qui existent.

Excursions 

Les anciens chemins qui reliaient les villages d'Uribe, les routes empruntées par les chars à bœufs et les chemins suivis par nos ancêtres pendant des siècles sont devenus le GR 280 Uribe, un itinéraire qui traverse les villages, les lieux d'intérêt culturel et les coins naturels de valeur particulière de toute la région, le tout sur 137 kilomètres divisés en sept étapes.

Au cours des différentes étapes, entre falaises, montagnes et vallées, vous traverserez les districts ruraux d'Urizar et d'Andraka à Lemoiz ; la zone marécageuse de Txipio à Plentzia ; la forêt de Sopelabaso et le tumulus préhistorique de Munarrikolanda à Sopela ; la tour de Martiartu à Erandio ; les zones d'Unbe et de Lauroeta à Loiu ; la colline de Berreaga à Derio ; le centre rural de Fruiz.

Après avoir traversé Arrieta, le mont Itzurigana, Urtalde et les bois du versant sud de Sollube, l'itinéraire atteint le quartier de Mesterika à Meñaka, de là à Larrauri à Mungia, et, après avoir grimpé jusqu'à la chapelle de San Miguel de Zumetzaga, il revient à la côte à Bakio. L'itinéraire repasse par Larrauri et se dirige vers Maruri-Jatabe pour monter au sommet de l'Urizarmendi et descendre ensuite vers le quartier d'Armintza à Lemoiz. De là, il existe un itinéraire alternatif qui relie Plentzia à Gamiz-Fika en passant par Mungia, en visitant le Château de Butrón, le moulin de Bolu et la ferme de Kafrangaetxebarri, avant de rejoindre le GR280 à Fruiz.

Enfin, une excursion circulaire permet de profiter des trésors historiques de Zamudio, Lezama et Larrabetzu, en trouvant en chemin de nombreux vestiges de la Ceinture de Fer, les tours médiévales de Zamudio et Lezama, ainsi que le village et l'église de Goikolexea à Larrabetzu.

Tout au long d'Uribe, vous pourrez suivre 44 autres itinéraires plus courts, idéaux pour une promenade confortable et découvrir tous les coins et recoins de cette région : les villages, les chapelles, les palais et les villas, les falaises, l'environnement rural, la géologie, les rivières et les ruisseaux, les sommets des montagnes, les phares... et il est même possible de suivre en Uribe le chemin que les pèlerins ont emprunté pendant des siècles pour atteindre Saint-Jacques-de-Compostelle le long du Chemin de la Côte qui traverse Bizkaia, ou de pratiquer la marche nordique sur les routes balisées avec différents niveaux de difficulté.