Bilbao en une journée : les incontournables

Sans aucun doute, le point de départ idéal pour votre journée à Bilbao doit être la Vieille Ville, son cœur historique. Nous vous recommandons de partir de la Place Unamuno, car elle possède sa propre sortie de métro et se trouve à seulement 100 mètres du réseau ferroviaire Euskotren. Dans les deux cas, la gare s'appelle Zazpikaleak / Casco Viejo.

En partant de la singulière place dédiée au philosophe et écrivain Miguel de Unamuno, vous verrez les différentes rues qui donnent accès à celles appelées 'Siete Calles' (Sept Rues). Dans l'un des quartiers les plus fréquentés de la ville, flâner dans ces rues vous rapprochera du Bilbao le plus original et le plus traditionnel. Ce Bilbao qui survit encore à l'avant-garde. Avec de petits magasins locaux, des bars et des tavernes pleines de pintxos, des restaurants avec leur nourriture traditionnelle, et de beaux bâtiments historiques.

Vous découvrirez bientôt une partie de sa richesse architecturale : le Palais de John aussi connu comme le Bâtiment de La Bolsa dans la rue Pelota, la bibliothèque Bidebarrieta, et la curieuse Fontaine du Chien dans la rue du Perro. Saviez-vous qu'en réalité ses tuyauteries sont des lions ? Se promener dans toutes les rues vaut la peine et ne vous prendra pas longtemps... Ah ! pendant votre promenade, n'oubliez pas d'observer la dalle du sol. Vous serez surpris d'apprendre que son dessin caractéristique, avec sa forme florale et ses quatre canaux, vise à éviter l'accumulation d'eau les jours de pluie.

L'APRÈS-MIDI : Une promenade dans le Bilbao du XXIème

Après avoir fait cette promenade, il sera l'heure de déjeuner. Si vous voulez manger un plat traditionnel, entre la rue du Perro et la rue Santa Maria vous trouverez plusieurs restaurants avec une offre des plus appétissantes. Si vous voulez manger des pintxos, nous vous conseillons de vous rendre sur la Place Neuve ou d'entrer dans le Marché de la Ribera, le plus grand marché d'approvisionnement couvert d'Europe, où vous trouverez probablement certains des meilleurs pintxos de la ville. Quoi qu'il en soit, que vous décidiez d'y manger ou non, ça vaut le détour.

Après avoir déjeuné, il est temps de quitter la vieille ville. A la sortie, en direction de l'Arenal (ancienne plage intérieure), vous trouverez le majestueux bâtiment du Théâtre Arriaga, inauguré en 1890 et reconstruit plusieurs fois après des incendies et des inondations. Prenez quelques minutes pour le contempler. De là, vous pouvez commencer la promenade le long de la symbolique Ría du Nervión, dont les eaux, une fois que vous laissez la ville derrière vous, servent de frontière pour séparer les deux rives du Gran Bilbao : la rive droite côtière et la rive gauche industrielle. Vous vous rendrez vite compte que Bilbao est une ville pleine de ponts. En fait, il y en a 14 au total tout au long de la Ría.

Au départ de l'Arenal, en cinq minutes environ, vous arriverez à l'Hôtel de Ville, où vous trouverez le monument Variante Ovoïde conçu par le célèbre sculpteur basque Jorge Oteiza. A partir de là, vous verrez comment l'apparence de Bilbao se modernise à chaque pas que vous faites. Le premier exemple en est le célèbre pont en arc blanc Zubizuri (pont blanc en basque) conçu par l'architecte Santiago Calatrava. Une fois arrivés dans la zone du pont, si vous voulez profiter des incroyables vues de la ville et faire une agréable promenade dans la nature, optez pour vous rendre au funiculaire d'Artxanda et montez jusqu'au mirador. Cela dure seulement trois minutes. Si au contraire, vous préférez continuer dans la ville, nous vous invitons à le traverser pour atteindre les tours futuristes Isozaki et continuer sur l'esplanade Abandoibarra, en suivant la rive du Nervión de l'autre côté.

Bien qu'il n'ait pas besoin d'être présenté, vous atteindrez en quelques minutes le Musée Guggenheim, l'une des plus grandes attractions de la ville. Ce musée d'art contemporain, conçu par Frank O. Gehry, a la forme d'un bateau et est fait de pierre calcaire, de verre et de plaques de titane. Il a aussi deux animaux iconiques chers aux habitants de Bilbao : Puppy, un chien fait de fleurs multicolores ; et l'araignée géante de neuf mètres 'Mama' à l'arrière du musée. Œuvres de Jeff Koons et Louise Bourgeois, respectivement. Même si vous ne voulez pas le voir de l'intérieur, vous pouvez vous promener autour et, espérons-le, assister au spectacle de la Fontaine de Feu ou de Brouillard qui se répète toutes les heures sur le pont à l'arrière.

Près de là vous découvrirez le bâtiment le plus haut du Pays Basque, la Tour Iberdrola. Les week-end et jours fériés, vous pourrez monter jusqu'au 25ème étage, à 115 mètres de haut. En suivant votre itinéraire, vous aurez accès au Parc Doña Casilda, le poumon vert de la ville. Ici, en plus du Musée des Beaux-Arts de Bilbao, vous trouverez de grands espaces verts pour vous reposer, et un étang au centre où vivent un bon nombre d'oiseaux. Parmi eux, les plus nombreux sont les canards, c'est pourquoi, dans la culture populaire, le parc est aussi connu comme le Parc des Canards.

LE SOIR : De la 'Cathédrale' au cœur financier

Quand vous reprendrez des forces, au crépuscule, nous vous conseillons de vous rendre au stade San Mamés. Considéré comme l'un des meilleurs stades du monde, il se trouve à une dizaine de minutes à pied du parc, et après sa rénovation en 2013, l'éclairage de sa façade lorsque le soleil se couche est spectaculaire. C'est le domaine des lions de l'Athletic Club.

Pour terminer la journée, à partir de San Mamés, vous pouvez vous rendre à la Place du Sagrado Corazón et de là prendre la Gran Vía en direction de la Place Moyua. Ici commence le centre commercial et financier de la ville, également connu sous le nom de Ensanche. Dans la zone proche du Palacio Foral de la Députation il y a plusieurs rues pleines de bars et de restaurants, pour tous les goûts et toutes les bourses. Par curiosité, vous verrez que les bouches de métro de la zone ont une grande structure vitrée. Ils sont connus sous le nom de 'Fosteritos' en l'honneur de leur architecte, Norman Foster, célèbre pour avoir également été le créateur de grandes œuvres telles que le 30 St Mary Axe de Londres. Comme destination finale, nous vous encourageons à faire une promenade le long de la Gran Vía et à descendre dans une station de métro pour la voir de l'intérieur. Avec cela, vous aurez déjà visité tous les incontournables de Bilbao.

Comment se déplacer

Il est important de garder à l'esprit que les rues de la Vieille Ville ne sont pas accessibles en voiture et que le centre est souvent très encombré, la meilleure option est donc d'utiliser les transports publics. Bilbao dispose d'un excellent réseau de transport qui permet d'accéder à pratiquement toutes les zones par le métro, tramway, train (Euskotren et Renfe) et autobus (Bilbobus et Bizkaibus).

  • Office de Tourisme

    Proche de la Vieille Ville :
    Adresse : Plaza Circular, 1
    Tel. 944 795 760
    Email : informacion@bilbaoturismo.bilbao.eus

    Proche du Guggenheim :
    Adresse : Alameda Mazarredo, 66

    • Horaire

      Plaza Circular
      Lundi à dimanche : 9h00- 20h00
      Ouvert tous les jours de l'année

      Proche du Guggenheim
      Lundi à samedi : 10h00-19h00
      Dimanche et fêtes : 10h00-15h00
      Juillet et août : lundi à dimanche : 10h00-19h00

    • Situation

      Bilbao

  • Si vous venez nous rendre visite et voulez apprendre quelques expressions, nous vous en proposons quelques-unes : pour dire bonjour nous disons "kaixo", et nous disons au revoir avec un "agur". Pour briser la glace, vous pouvez opter pour un "zer moduz ?" ou un "zelan ?", c'est-à-dire "comment ça va ? ". Bonjour, bonsoir et bonne nuit se traduisent par : "Egun on", "arrasti on" et "gabon". N'oubliez pas de dire "mesedez" (s'il vous plaît) et "eskerrik asko" (merci beaucoup). Si vous vous trompez, un "barkatu" (désolé) règle tout. En bref : Ongi etorri eta ondo pasa zure bidaian ! (Bienvenue et bon voyage !)