null Un Club lié à notre terre


Les liens entre Bilbao et le Royaume-Uni pendant l'industrialisation du XIXe siècle ont amené une multitude d'ouvriers britanniques qui, pendant leur temps libre, jouaient à un étrange jeu de balle inconnu en Bizkaia. Bien qu'au début, il ne s'agissait que d'un divertissement pour les étrangers, les étudiants de Bizkaia revenant de leur formation dans les écoles et universités britanniques ont adopté avec enthousiasme ce nouveau sport, ce qui a conduit à la fondation de l'Athletic Club en 1898.

A partir de ce moment-là, tout a changé à Bilbao Bizkaia. Les championnats ont commencé, une saine rivalité avec les équipes voisines et le pèlerinage dominical vers les terrains où les équipes mesuraient leurs forces. L'accueil réservé à ce nouveau sport est tel qu'en 1913, un nouveau stade est inauguré sur un terrain appartenant à l'asile voisin de San Mamés, d'où il tire son nom.

Beaucoup de choses ont changé dans le football depuis l'inauguration du premier San Mamés, mais une chose qui reste inchangée est la philosophie de l'Athletic Club, sa plus grande marque de fabrique : jouer uniquement avec des garçons et des filles nés au Pays basque ou formés sur ce territoire. Une autre façon de vivre le football, dès la formation des jeunes, avec des joueurs et joueuses qui ont vécu la passion des couleurs rouge et blanc dès leur plus jeune âge, portant toujours le Club dans leur cœur.

Et, malgré ce que l'on pourrait penser, cette philosophie est devenue l'une des grandes forces de l'Athletic Club. Au cours de ses plus de 120 ans d'existence, il a réussi à remporter la Ligue à 8 reprises dans la catégorie masculine - étant l'une des trois seules équipes à avoir joué toutes les éditions en première division - et 5 dans la catégorie féminine, il a aussi remporté la Coupe 24 fois, a gagné 3 Supercoupe et a participé à de nombreuses reprises à des compétitions internationales.

La relation entre Bilbao et l'Athletic Club est visible à tout moment dans les vitrines et aux balcons de la ville, qui arborent toujours les couleurs rouge et blanc, surtout les jours de match. Et en vous promenant dans le Botxo - comme les habitants appellent affectueusement leur ville - vous pourrez découvrir des lieux directement liés au club. Par exemple, le Palais Ibaigane, dans la rue Alameda Mazarredo à l'Ensanche, abrite les bureaux et le siège officiel de l'Athletic Club, tandis que le pont et l'église de San Antón, en plein cœur de Bilbao, figurent à la fois sur les armoiries de Bilbao et de l'Athletic Club. Dans la Campa de los Ingleses, sur la rive gauche de la Ría de Bilbao, il y avait autrefois un cimetière britannique, des chantiers navals et des docks, et c'est ici que le football a fait ses premiers pas en Bizkaia. Dans la même zone, vous pouvez désormais visiter le musée Guggenheim Bilbao, la Tour Iberdrola, le Palais Euskalduna, l'Auditorium UPV / EHU, la Bibliothèque de l'Université de Deusto, des sculptures extérieures d'artistes internationaux... un véritable musée en plein air.

Un autre lieu chargé de symboles pour tous les Athleticzales - les fans de l'Athletic Club - est la Basilique de Begoña, un lieu qui revêt une importance particulière pour tous les habitants de Bilbao, car il abrite l'image de la Vierge de Begoña, le vénérable "Amatxu". Les joueurs de l'Athletic Club s'y rendent chaque année pour rendre hommage à la vierge et lui offrir les titres qu'ils ont gagnés. La Ría elle-même, colonne vertébrale de Bilbao, est également un lieu de référence pour les supporters rouges et blancs. Depuis les années 1980, Athletic offre les titres gagnés depuis la Gabarre (un bateau à fond plat qui navigue sur la Ría) aux supporters qui encouragent leur équipe le long des deux rives, depuis Getxo, Portugalete et Santurtzi, en passant par le Pont de Bizkaia, jusqu'au centre de la capitale. La Gabarre attend la célébration du titre à l'Itsasmuseum, à côté de la célèbre grue Carola. Et, comme curiosité, sur la Place Jado, trois lions gardent la fontaine qui ressemble à la Coupe du Couronnement remportée en 1902 par l'équipe rouge et blanche.

Une autre étape incontournable pour les adeptes de l'Athletic Club est Lezama, l'authentique centre de formation des jeunes où les talents footballistiques sont perfectionnés avant de faire le saut dans les équipes premières. Les installations modernes de l'académie rouge et blanche accueillent la préparation et l'entraînement des équipes de différentes catégories, du football de base aux équipes professionnelles, en conservant toujours la philosophie et les valeurs d'un club unique.

Mais la meilleure façon de découvrir l'essence de l'Athletic Club est de visiter le nouveau San Mamés, un stade spectaculaire inauguré en 2013 qui se dresse sur le même site que son prédécesseur et qui a été récompensé par le prix du meilleur bâtiment sportif du monde en 2015 au World Architecture Festival et par le prix du site de l'année 2017 au World Football Summit. Avec une capacité de 53.331 spectateurs, le profil du nouveau San Mamés est déjà devenu l'un des icônes les plus attrayants de Bilbao, surtout lorsque sa façade blanche est illuminée la nuit. L'une des meilleures façons de voir l'illumination de La Catédrale (comme le stade est populairement connu) dans toute sa splendeur est de prendre le funiculaire jusqu'au mirador d'Artxanda, ou de se promener le long des quais d'Olabeaga, de Zorrotzaurre et de Deusto.

San Mamés abrite le Musée Athletic Club, une visite indispensable pour découvrir le cœur de l'Athletic. À l'intérieur, vous trouverez certains des symboles les plus importants du club : la salle des trophées et plus de 1.000 objets originaux qui retracent l'histoire de l'Athletic Club depuis sa fondation. En outre, vous pouvez découvrir son histoire et sa philosophie à travers différentes expositions et expériences interactives.

La visite de San Mamés est une occasion unique de pénétrer dans les vestiaires où les équipes se préparent, de sortir par le tunnel en passant devant le buste de Pichichi - Rafael Moreno Aranzadi, le légendaire attaquant devant lequel la tradition veut que les équipes qui jouent pour la première fois à San Mamés rendent un hommage floral -, et de pénétrer sur le gazon de La Cathédrale comme le font les vrais footballeurs professionnels. Mais nous pouvons aussi nous asseoir sur le banc de touche et donner des instructions, ou donner notre avis sur ce que nous avons vu sur le terrain dans la salle de presse. Pour terminer la visite, rien de tel que de monter dans la Loge Présidentielle pour profiter de la meilleure vue d'un stade à la hauteur de ses supporters et, comme il ne pouvait en être autrement à Bilbao, profiter de la gastronomie avec vue sur le stade dans le restaurant ou les deux bars de l'intérieur.

Bien que, sans aucun doute, lorsque San Mamés resplendit le plus, c'est lorsque l'Athletic Club joue à domicile et que le stade se remplit des couleurs rouges et blanches. Le rugissement des supporters, la proximité du terrain, les chants, l'hymne qui retentit dans les haut-parleurs, l'excitation du match, le casse-croûte de la mi-temps, la joie des buts... Vivre un match de l'Athletic Club à San Mamés est une expérience unique.

Le rituel veut que les jours de match, avant de se rendre à San Mamés, il faut se faire un tour dans les bars de la rue Licenciado Pozas, de la rue García Rivero, du Casco Viejo et des environs de la Cathédrale pour retrouver les amis et déguster quelques pintxos pour reprendre des forces et de là, se rendre au stade au milieu des chants. Les bars de l'Athletic Club et les clubs de supporters disséminés dans la ville et en Bizkaia ont également tendance à être un point de rencontre pour aller à San Mamés ou pour que les supporters puissent profiter de l'excitation des matchs. Une fois le match terminé, ces mêmes rues et bars se remplissent à nouveau de supporters quittant le stade.