null En Urdaibai histoire et nature vont de pair


Deux visites incontournables pour les amoureux de la nature sont Ekoetxea Urdaibai, à Busturia, un centre d'information d'où l'on peut voir toute la Réserve de la Biosphère et qui met en valeur sa biodiversité à travers des expositions et des activités très ludiques, et, à Gautegiz Arteaga, le Centre des oiseaux d'Urdaibai, un musée vivant de la nature et un observatoire privilégié pour découvrir les oiseaux qui y habitent ou y font escale lors de leurs longues migrations.

La présence de l'être humain a également laissé une trace indélébile en Urdaibai, comme dans la grotte de Santimamiñe, située à Kortezubi, un site archéologique où l'on a trouvé des vestiges de la présence humaine datant de plus de 14.000 ans, notamment des exemples impressionnants de peintures rupestres sur ses parois rocheuses.

L'un des plus grands symboles des libertés basques, la Maison des Assemblées et l’Arbre de Guernica, font également partie intégrante de l'histoire de Bizkaia. Le chêne actuel est, de mémoire d’homme, un descendant direct du premier chêne sous lequel les représentants du peuple de Bizkaia se réunissaient depuis des temps immémoriaux, tout comme ils le font aujourd'hui.

Une autre des icônes d'Urdaibai est San Juan de Gaztelugatxe, un îlot situé dans un environnement unique déclaré biotope protégé dans lequel les légendes se mêlent à un paysage unique. Les 241 marches qui relient l'île au continent sont un véritable pèlerinage vers l'une des vues les plus spectaculaires de la côte de Bizkaia, et l'on dit que Saint Jean-Baptiste lui-même a laissé son empreinte sur la dernière de ces marches.

Les ports qui offrent un refuge aux arrantzales - nos pêcheurs - après leurs longs voyages pour capturer le meilleur de la mer font également partie de l'essence d'Urdaibai. Le charmant village d'Ea, avec ses maisons traditionnelles ; l'animé Mundaka, haut lieu des surfeurs du monde entier grâce à sa célèbre vague gauche, la meilleure d'Europe ; le vertical Elantxobe, construit à flanc de colline et surplombant la mer ; ou le médiéval Bermeo, où les maisons de pêcheurs alternent avec les palais et les petits donjons de la noblesse, continuent de préserver avec zèle l'âme maritime de leurs ports. Dans ce dernier, un parcours traverse certains des lieux les plus importants de la ville pour découvrir les peintures murales qui reflètent son histoire et sa culture, toujours liées à la mer.

Matxitxako est un autre des endroits qui reflètent le caractère maritime de toute la région. Son emplacement, à l'extrême nord de la corniche cantabrique, en fait un endroit idéal pour observer les oiseaux et les cétacés qui vivent dans la région, tout comme il était autrefois un point de référence pour les marins à la recherche d'un port sûr, raison pour laquelle un phare y a été installé en 1852. Un autre, plus moderne, a été construit en 1909 et il continue à éclairer le chemin du retour pour les arrantzales de la région.

Et en continuant le long de la côte, à Urdaibai, vous trouverez certaines des meilleures plages de Bizkaia, parfaites pour profiter tranquillement en famille et en groupe ou pour pratiquer des sports et activités nautiques. Les plages ouvertes sur la mer sont la petite crique d'Aritzatxu, cachée sous une falaise à Bermeo ; la plage nudiste d'Antzora, à Ibarrangelu, qui offre de belles vues sur l'île d'Izaro, et celle de Laga, sauvage et au pied du Cap Ogoño, est une favorite pour le surf. La plage d'Ea est située à côté du vieux quartier de la ville, tandis que la crique naturelle de Lapatza, située dans le quartier Natxitua d'Ea, est idéale pour ceux qui recherchent un endroit tranquille pour profiter de la mer.

Le sable déposé par l'Oka sur ses rives a également créé quelques plages spectaculaires, comme la plage de dunes de Laida, à Ibarrangelu, ou celle de Kanalape, à Gautegiz Arteaga, une zone sableuse accueillante avec des vues privilégiées sur la Réserve de la Biosphère. À Sukarrieta, une plage herbeuse entoure l'île de Txatxarramendi, tandis que la zone sableuse de Toña est très fréquentée par les familles. La plage de San Antonio, à Busturia, est abritée par l'île de Sandindere et à Mundaka, Ondartzape, qui disparaît presque à marée montante, est très populaire auprès des plongeurs, et la plage tranquille de Laidatxu est idéale pour une journée de détente.

Plus loin dans les terres, dans les villages qui font partie d'Urdaibai, il est facile de ressentir l'atmosphère rurale et le mode de vie qui s'est développé au fil des siècles dans la région et de découvrir l'héritage laissé par nos ancêtres : Ajangiz et son église monumentale de l'Ascension ; Arratzu et le pont médiéval d'Artzubi à la frontière avec Mendata, qui fait partie du Chemin de la Côte de la route jacobine entre Zenarruza et Gernika; Ereño, où déjà au Ier siècle les Romains extrayaient le marbre et qui offre un point de vue privilégié sur l'estuaire.

Errigoiti est un village rural qui présente un intéressant ensemble monumental composé de l'église paroissiale de Santa María de Idibaltzaga, d'un mausolée et des maisons environnantes. Forua abrite l'un des rares vestiges de la présence romaine dans la Cantabrie orientale et l'église de San Martín de Tours, l'une des plus anciennes de Bizkaia. À Gautegiz Arteaga, on remarque le château que Napoléon III y fit construire pour Eugenia de Montijo, un palais néo-médiéval qui se détache à l'horizon, tandis que Mendata est l'endroit idéal pour explorer les environs à pied ou à vélo et découvrir la vie dans les baserris - nos fermes - à Idatze Etxea, le Centre d'Interprétation de la Ferme et de ses environs. Les racines médiévales de Morga, un point clé du Chemin de Saint-Jacques et de la Route de la Juradera, sont visibles dans ses maisons ancestrales et dans l'église de San Martín, dont les origines remontent au Xe siècle et où, selon la légende, le huitième seigneur de Bizkaia fut enterré vivant. À Murueta, son centre historique typique mérite une visite, ainsi que le moulin de Maiukitza, situé au bord des marais, et à Muxika, le baserris médiéval du quartier d'Unda, la maison-tour de Muxika et la chapelle romane de San Román. À Nabarniz, les ermitages sont les protagonistes, chaque quartier a le sien : le curieux ermitage de San Cristóbal à Ikazurieta, l'ermitage de San Miguel à Uribarri, à Merika, celui de San Gregorio, celui de Santiago dans le quartier de Lekerika et l'église de Santa María de Gorostiza, autour de laquelle s'est développé le quartier d'Elexalde.

Itinéraires pour s'immerger dans Urdaibai

Parmi les chemins qui traversent Urdaibai, il faut souligner la Route de la Juradera, qui était suivie par les anciens seigneurs de Bizkaia lors de leur pèlerinage pour jurer les chartes du territoire sous l'Arbre de Gernika. L'itinéraire commence en bord de mer dans la ville balnéaire de Bermeo, d'où il suit la côte vers Mundaka et sa tour de guet pour profiter d'un paysage incomparable. L'étape suivante est Sukarrieta, où vous pourrez visiter le mouillage romain de Portuondo ou vous reposer un moment dans le parc botanique de l'île de Txatxarramendi, avant de vous diriger vers les marais de Murueta et la Calzada Real de Busturia. Après avoir visité la colonie romaine et l'église de San Martín de Tours à Forua, l'itinéraire se dirige vers Gernika et la Maison d’Assemblées, sous l'arbre de laquelle les seigneurs devaient jurer de garder et de respecter les lois de Bizkaia.

Pour explorer les villages de la rive droite de l'Urdaibai, vous devez suivre l'itinéraire de la Route des Bois de Chêne qui commence à Kortezubi, en passant par la grotte de Santimamiñe et Basondo, un refuge pour la faune, et traverse Gautegiz Arteaga pour profiter de la vue de son château de rêve et, depuis le Centre Ornithologique d'Urdaibai, l’observation des oiseaux qui nichent dans les marais. L'itinéraire passe ensuite par Ibarrangelu et ses plages, Laga et Laida, entourées de chênes verts, et le point de vue de San Pedro d’Atxarre, l'une des meilleures vues sur l'estuaire de la Réserve de la Biosphère. Les charmants villages de pêcheurs d'Elantxobe et d'Ea, qui surplombent la mer, laissent place à un arrière-pays rural et verdoyant et à la crique d'Ogella.

La Route de la Rivière Golako est idéale pour découvrir les villages de l'intérieur et le caractère rural d'Urdaibai, en commençant par le point de vue d'Ajangiz, puis en se dirigeant vers Mendata et sa curieuse maison-tour pentagonale de Montalbán, et en traversant l'évocateur pont roman d'Artzubi, où passait le Chemin de la Côte de la route jacobine il y a des siècles, nous entrons dans Arratzu, pour continuer vers la forge et le moulin d'Olazarra, vestiges de l'industrie d'une autre époque, et l'Oppidum d’Arrola, ancien village de l'Âge du Fer.

La plus grande municipalité de la région, Muxika, possède son propre itinéraire pour découvrir son riche patrimoine, une Route Médiévale qui commence à la maison-tour de Muxika et à l'ermitage de San Román, tous deux dans le quartier de San Román, et se poursuit dans le quartier d'Ibarruri pour admirer le Palais d'Etxezarreta, le moulin d'Olabarri et l'ermitage gothique de San Pedro et San Pablo, ainsi que le palais baroque d'Ormaza et le travail à ferrer. Dans le village d'Unda, les baserris sont remarquables, beaux exemples de l'architecture rurale typique de la région à la fin du Moyen Âge. Après avoir passé l'ermitage de San Lorenzo dans le quartier rural de Magunas, l'itinéraire se termine au Balcon de Bizkaia, dans la ville de Mendata, pour profiter de la vue sur l'Urdaibai intérieur.

Le caractère rural d'Urdaibai peut être apprécié grâce à la Route des Fermes et des Stèles, qui part de l'église de San Vicente à Muxika et s'arrête au sommet du Gerekiz, à Morga, où se trouve l'ermitage de San Esteban, d'origine préromane, et deux pierres tombales d'époque romaine. À Andra Mari, le Palais Zorroza est le modèle de nombreux baserris de la région, tandis qu'à Mekaur, l'église de style renaissance de San Martín surprend par sa façade maniériste. L'itinéraire se poursuit vers les quartiers de Metxikas et Zallobante et l'église de San Lorenzo à Errigoiti, pour continuer vers le quartier d'Elexalde, où l'on peut visiter l'imposante Santa María de Idibaltzaga et le sanctuaire de San Antonio, pour finir sur le mont Bizkaigane.

La Route des Vallées Préhistoriques jusqu’aux sommets d'Urdaibai est une promenade à travers l'histoire et la nature qui commence à côté du site de Santimamiñe à Kortezubi et de la belle vallée d'Oma, une grande étendue verte dans laquelle on peut voir les baserris typiques et les moulins de Bolunzulo et Olakoerrota. L'itinéraire se dirige ensuite vers Nabarniz et son église Santa María de Gorritiz-Gorostizaga, d'où l'on peut atteindre le sommet d'Iluntzar pour profiter d'une vue unique sur Urdaibai et Lea-Artibai. La ferme Ikazuriaga, dans le quartier d'Ikazurieta, et la ferme Aldekoa, à Lekerika, sont deux beaux exemples de l'architecture traditionnelle d'Urdaibai, tandis que sur le mont Arrola, le Centre d'Interprétation Arrolagune, à Arratzu, raconte l'histoire de l'ancienne colonie qui existait à cet endroit entre le IVe siècle avant J.-C. et le Ier siècle de notre ère. La prochaine étape du parcours mène à Ereño et à l'ermitage de San Miguel de Ereñozar, d'où l'on jouit d'une vue imprenable qui s'étend de la mer et de l'estuaire de Mundaka aux montagnes d'Urkiola et de Gorbeia.