null Une escapade verte pour les #NatureLovers


À Bilbao Bizkaia, nous aimons parcourir les routes et chemins pour nous perdre dans la nature avec les amis ou en famille, et toute excuse nous semble bonne pour chausser nos bottes et entrer dans les sentiers des montagnes et des vallées de Bizkaia. Même accueillir la nouvelle année le 1er janvier à 1.482 mètres d'altitude, en contemplant le lever du soleil depuis la croix qui orne le sommet du Gorbeia, notre plus haute montagne. L'ascension vers son sommet au travers du Parc Naturel de Gorbeia est un voyage à travers un paysage spectaculaire composé de forêts luxuriantes de chênes et de hêtres, de champs où paissent les brebis latxas qui nous donnent le délicieux fromage Idiazabal,, de la cascade de plus de 100 mètres de haut de Gujuli et des gouffres labyrinthiques du biotope protégé d'Itxina.

Dans ce lieu magique, plus précisément dans la grotte de Supelegor, Mari, la déesse de notre mythologie, a l'une de ses demeures, bien que sa résidence principale se trouve à l'Anboto, l'une de nos montagnes les plus mythiques et la Mecque de l'alpinisme en Biscaye, au centre du Parc Naturel d’Urkiola. Dans un environnement plein de contrastes et de vie, qui n’abrite pas moins de 137 espèces d'animaux et 700 sortes de plantes, les différents itinéraires d'Urkiola nous mènent à des parois karstiques parfaites pour l'escalade, à explorer l'intérieur des forêts ou à découvrir le Sanctuaire des Saints Antonio Abad et Padoue et son énigmatique rocher qui, selon la légende, permet de trouver un conjoint si l'on en fait le tour sept fois.

Une autre des surprises que réserve l'intérieur naturel de Bizkaia est le Parc Naturel d’Armañón, un habitat idéal pour les aigles, les vautours et les chauves-souris qui, grâce à ses roches karstiques et à son microclimat particulier, offre des paysages tels que la Forêt de chênes de Sopeña, rempli de chênes verts et de hêtres méditerranéens. Mais le joyau de ce parc est sans aucun doute ses plus de 200 gouffres, parmi lesquels se distingue la grotte de Pozalagua, une cathédrale souterraine qui abrite la plus grande concentration de stalactites excentriques du monde, qui s'entrecroisent en créant des formes fantastiques à l'intérieur de Peñas de Ranero.

Enkarterri abrite également la Hêtraie sauvage de Balgerri, la plus grande de Bizkaia et particulièrement spectaculaire lorsque ses feuilles prennent une teinte ocre en automne, ainsi que l'une des quatre Voies Vertes de Bizkaia, la Voie Verte d'Itsaslur, un chemin qui suit une ancienne ligne de chemin de fer de 2,2 km de long, idéal pour se promener à pied ou à vélo sur la piste des vestiges archéologiques industriels jusqu'à la mer. Dans la ville même de Muskiz se trouve le Château de Muñatones, l'imposante forteresse militaire de l'influente famille Salazar. Et pour garder les routes d'Orozko, on trouve encore les vestiges d'une autre ancienne fortification médiévale, ceux du Château d'Unzueta. Le Château de Butrón, à Gatika, est un autre des édifices médiévaux qui protégeaient le nord, bien qu'au XIXe siècle il ait été transformé en la construction romanesque qui est conservée aujourd'hui, entourée d'un jardin exotique. Une maison-tour médiévale est également à l'origine du Château néo-gothique d'Arteaga, dans la ville du même nom, reconstruit par Eugenia de Montijo dans la Réserve de la Biosphère d’Urdaibai. D'autre part, le Fort de Punta Galea, sur les falaises de Getxo, a été construit face à la mer pour faire face aux incursions des pirates le long de la Ría de Bilbao.

Entourées d'une nature débordante, les villages les plus historiques de l'intérieur de Bizkaia conservent également un impressionnant patrimoine artistique et naturel, reflet de leur environnement et des personnes et artisans qui peuplaient autrefois leurs rues. Par exemple, l'historique Elorrio, où les portes qui s'ouvraient dans l'ancienne muraille laissent place à des palais et des manoirs des XVIIe et XVIIIe siècles et à la Basilique de l'Immaculée Conception, où reposent les restes de son fils le plus célèbre, San Valentín de Berrio-Otxoa ; ou l'ancienne enclave douanière d' Orduña, seul village de Bizkaia à avoir le titre de cité, qui conserve la plus grande place médiévale du Pays basque, tout près de l'impressionnant Saut du Nervión.

Orozko, situé dans un environnement dominé par les montagnes, les forêts et les baserris - nos fermes - est l'une des portes d'entrée du parc naturel de Gorbeia, tandis que Durango, une ville avec plus de 700 ans d'art et d'histoire au pied du parc naturel d'Urkiola, abrite un complexe monumental plein d'édifices historiques civils et religieux, comme l'arc monumental de Santa Ana, la basilique de Santa María d’Uribarri et son énorme portique en bois, ou la croix de Kurutziaga, un extraordinaire transept gothique.

Les palais Renaissance et baroques de Markina témoignent de son splendide passé, tout comme le cloître plateresque de la Collégiale de Ziortza ou le Monastère de Zenarruza, à quelques kilomètres de là, qui accueille depuis neuf siècles les pèlerins qui se rendent à Saint-Jacques-de-Compostelle par le Chemin du Nord. Comme par le passé, également connu sous le nom de Chemin du Littoral, il traverse Bizkaia depuis Markina-Xemein jusqu’à Kobaron, en passant par des villes historiques telles que Gernika, qui abrite la Maison des Assemblées et son célèbre arbre, symboles des libertés de Bizkaia ; la Basilique de Begoña, domicile de ‘l'Amatxu’ la plus aimée de Bizkaia, et l'Église de San Antón, au cœur de la ville de Bilbao ; ou encore Portugalete, où vous pourrez admirer le Pont de Bizkaia, témoin de la gloire de l’industrie XIXe siècle et l'un des quatre sites du  Patrimoine de l’Humanité que nous avons en Biscaye.