Le Dernier Lundi d’Octobre, un jour à vivre pleinement.

“Une fois terminée la partie importante de la journée, celle des affaires, les gens se répandaient dans les bars et restaurants qui ont fait la renommée gastronomique de Guernica, pour respecter l’un des principaux commandements de la vie basque : celui de bien boire et manger, avec calme, abondance et des conversations animées. Et dans un état euphorique qui est la conséquence directe de ce rite culinaire, ils remplissaient le fronton où se célébraient de fameuses parties de pelote ou bien se rendaient sur la place pour danser au son des txistu et tambourins“.

À seulement 36 km de Bilbao, le Dernier Lundi d’Octobre est devenu un rendez-vous spécial, agréable et divertissant. Une journée pour découvrir la gastronomie, l’artisanat, la culture et le folklore basque. En définitive, le théâtre d’un événement inégalable que vous ne pouvez pas manquer !

Le Dernier Lundi d’Octobre se célèbre à Guernica depuis des temps immémorables, mais apparemment il reste à la mode. Ce marché Guerniqués est devenu une référence dans le calendrier des fêtes, non seulement dans la comarque, mais aussi dans tout le nord de l’Espagne.

Durant la journée, les visiteurs pourront déguster les délices autochtones. La liste des produits offerts tout au long du marché est ample et variée : des stands de fromages, de fruits et légumes, de Txakoli, de pain, de pâtisseries et de pâtés. On pourra aussi y goûter le miel, le cidre ou le talo de chorizo ou de boudin, le plat indispensable de cette fête. Et une fois de plus, le dénominateur commun de tous ces produits est la qualité.

Le matin sont organisés divers concours pour les différentes catégories (miel, fleurs, fruits, légumes, Txakoli, etc.). Ensuite, une fois remis les prix par le jury, on assistera à la mise aux enchères de fromages Idiazabal, un point culminant de la journée. L’après-midi, les visiteurs pourront assister à diverses activités traditionnelles et se plonger dans la culture basque.

Bertsolaris (chanteurs qui improvisent des vers en basque), trikitilaris (joueurs de trikitixa, accordéon diatonique) et épreuves de trainage de pierre par des bœufs, sont quelques-unes des attractions que vous rencontrerez dans la ville. Il est aussi possible d’assister à des parties de cesta-punta ou de pelote basque au Jai-Alai (fête joyeuse en basque), l’impressionnant fronton de cette localité.

José Antonio de Aguirre y Lecube, premier lehendakari, décrivit ainsi cette fête :

“Une fois terminée la partie importante de la journée, celle des affaires, les gens se répandaient dans les bars et restaurants qui ont fait la renommée gastronomique de Guernica, pour respecter l’un des principaux commandements de la vie basque : celui de bien boire et manger, avec calme, abondance et des conversations animées. Et dans un état euphorique qui est la conséquence directe de ce rite culinaire, ils remplissaient le fronton où se célébraient de fameuses parties de pelote ou bien se rendaient sur la place pour danser au son des txistu et tambourins“.

(De Gernika a Nueva York, pasando por Berlín, 1944)

Ce libre fut publié en 1944. Mais l’esprit festif n’a pas changé. Le 28 octobre prochain, n’hésitez pas à venir à Guernica, histoire vivante du peuple basque. Vous ne le regretterez pas !

Conseils

S’agissant d’une fête qui attire une grande foule, avec environ 300 stands répartis dans les artères principales de la ville, nous recommandons l’usage des transports en commun. Nous conseillons à ceux qui viennent en voiture, d’arriver très tôt pour être sûrs de trouver une place de parking. Nous vous laissons ici un plan de Guernica, avec les principales attractions touristiques. Nous vous recommandons également de jeter un coup d’œil au site web touristique de la ville.

En ce qui concerne les “must“, vous ne pouvez pas partir sans les goûter : le talo de chorizo ou de boudin, le fromage Idiazabal, avec le Txakoli ou le cidre pour accompagner et pour les plus gourmands le gâteau basque ou les beignets.

Comment y aller

La villa de Gernika se encuentra dentro de la comarca de Busturialdea, a menos de 40 km de Bilbao y está muy bien comunicada por transporte público. Se puede acceder en tren (Euskotren, dirección Bermeo) o mediante Bizkaibus (A3513, A3514, A3515 y A3525, dirección Gernika-Lumo, Bermeo o Lekeitio). Durante la jornada, se suele reforzar el transporte público. Pueden revisar horarios, tarifas y rutas, en Euskotren y Bizkaibus.

Por otro lado, si prefieres acceder en coche, puede hacerlo por la AP -8 hasta Amorebieta-Etxano y tomar el desvío por la BI-635 (37’, incluye peaje) o por la N-637 y BI-635 (35’, libre de peaje).

Logement

Où dormir

En caso de querer pernoctar en la villa, queremos recalcar que la oferta hotelera no es muy amplia dentro del municipio. Pueden optar entre hoteles, casas rurales o apartamentos en el mismo Gernika y en las poblaciones de alrededor.