angle-left Des vies baignées d’eau de mer

Si vous avez le temps et que vous pouvez visiter tous les villages de pêcheurs de Biscaye, vous vivrez une expérience unique, dont vous vous souviendrez toute votre vie. Bien que ce soient les mêmes eaux qui ont mouillé les quais de ses ports, chaque village a ses propres légendes et coutumes, un caractère différent et sa propre personnalité.

Ondarroa est un beau village situé à l'est de notre côte. Un village plein de contrastes, où la montagne et la mer ne font plus qu'un. La rivière Artibai traverse le village et certains de ses ponts sont d’un grand intérêt touristique. En parcourant les rues de son quartier historique, on peut voir la tour médiévale de Likona ou l'église d'Andra Mari, toutes deux du XVème siècle. En plus de son intérêt touristique et historique, Ondarroa se distingue par le caractère ouvert et agréable de ses habitants et par le fait qu'elle a sa propre langue basque aussi bien fermée que délicieuse. La mer, omniprésente, a laissé des traces touchantes dans le village, comme les rochers de Saturraran, qui sont à l’origine de la légende de deux amants du village, Satur et Aran.

A Lekeitio ou "Lekitto" (comme l'appellent les vieux basques) on respire la paix et aussi l'odeur de son port. Les anciens pêcheurs de la région chassaient la baleine jusqu' au moment où ils ont commencé à disparaitre durant les XVIIème et XVIIIème siècles. Vous serez surpris par l'offre incroyable de bars et de restaurants installés sur son port pittoresque. Le charme des petites ruelles de sa partie ancienne est une invitation à prendre l’apéritif. Si vous avez le temps, nous vous recommandons une promenade depuis la plage d'Isuntza et jusqu’à la plage de Karraspio. Profitez de la marée basse pour marcher jusqu' à l'île de Saint Nicolas, que vous pourrez rejoindre sans problèmes. C'est un sentiment magique et difficile à décrire.

Ea est une parenthèse dans la nature. Sans les panneaux de signalisation, personne ne trouverait ce village. Situé à Busturialdea, à l'est d'Ibarrangelu et au nord d'Ispaster, les vieux basques le connaissent sous le nom de Ie. Le village est petit, et vous pouvez voir son centre en seulement 15 minutes. Vous y trouverez la paroisse de Sainte Marie de Jesús et l'église de Sainte Marie de la Consolation, connue sous le nom de Natxitua. Dans le centre-ville, vous pouvez voir une petite plage ainsi que le port à proximité. Nous vous recommandons de suivre l'escalier devant le bâtiment Beletxe et de visiter la chapelle de Talako Ama. D’ici, la vue sur la mer est fantastique.

Elantxobe  est un autre village de pêcheurs à visiter. Situé sous le mont Ogoño, le village est construit sur une pente entre deux falaises. Une fois sur place, vous pouvez vous rendre au port en voiture ou vous diriger vers la partie haute du village. Si vous voulez profiter de la vue, vous devez garer votre voiture dans la zone supérieure, qui est aussi la partie moderne. Les rues sont si étroites que les autobus utilisent une plate-forme spéciale pour faire un virage à 180 degrés. Pour visiter le port, il faut descendre des ruelles escarpées en pierre. Une fois au port, vous verrez les piscines d’eau de mer remplies lors des marées vives.

La gastronomie de la côte Est ne vous laissera pas indifférent. Dans ces villages de pêcheurs, le roi est le marmitako, un délicieux ragoût de bonite et de pommes de terre. C'est un plat d'origine simple car c'était la nourriture que les pêcheurs préparaient avec ce qu'ils avaient dans la cuisine. Cependant, c'est aujourd'hui l'un des plats les plus reconnus de notre gastronomie. En plus du marmitako, les petits calamars à l'encre, la daurade rôtie ou les palourdes en sauce verte sont traités comme de véritables trésors de la mer.

Vers l'ouest

Nous sommes déjà sur la côte ouest, à Mundaka ou comme l'appelaient les Écossais en latin "Munda aqua", c'est-à-dire "eau transparente". Dans ce village de pêcheurs de près de 2.000 habitants, vous trouverez de tout : sa vieille ville pleine de recoins intéressants, l'église de Santa Maria ou le Casino. Sur une presqu'île au nord-est du village, en face de l'île d'Izaro, vous trouverez l'ermitage de Santa Catalina, un bâtiment de transition entre le gothique et la Renaissance, datant de 1879. Au fil du temps, ce cap stratégique a été utilisé à différentes fins, la plus connue étant le contrôle des entrées et des sorties de l'estuaire de l'Urdaibai.

Dans les rues de la vieille ville de Bermeo convergent la brise de la mer et l’odeur des cuisines des restaurants. C'est un sentiment très agréable que celui de se promener autour du port et de faire demi-tour en arrivant au bout des quais. Vous aurez ainsi une belle vue sur le port et la ville. A Bermeo, comme dans d'autres villages de Biscaye, on chassait la baleine. Pour en savoir plus sur cette pratique, nous vous recommandons de visiter le Musée des pêcheurs.

Quel beau spectacle de voir l'arrivée des bateaux, pleins de poissons, au port d'Armintza. Dès votre arrivée, vous vous rendrez compte que la pêche est la base de l'activité économique de la ville. Les pintxos de fruits de mer prédominent dans les bars de cette localité. Vous ne pouvez pas partir sans les goûter. Dans le village, le calme et la tranquillité prédominent, malgré le bruit des histoires que se racontent les vieux pêcheurs de la criée, le bruit caractéristique des mouettes et les rugissements de la mer juste de l’autre côté des quais. 

Au Port Vieux d’Algorta l'environnement est différent. Il est construit sur une falaise et quand vous marchez autour du village, il semble avoir reculé dans le temps : les rues sont très étroites mais ont encore assez d'espace pour abriter bars et petites places, entourées de vieilles maisons. Il semble que le temps non plus n'a pas affecté à ses habitants, typiques pour leur caractère ouvert et leur manière de s'habiller. Dans les escaliers menant aux maisons du port, il y a une sculpture avec deux pêcheurs qui regardent la mer, en hommage aux leurs.

Itinéraires

La voiture est le moyen de transport le plus approprié et le plus confortable pour découvrir tous ces villages de pêcheurs. L'itinéraire commence à Ondarroa. Pour y arriver depuis Bilbao, prendre la voie rapide Txorierri (N-637) en direction de Durango. Dès que vous arrivez à Durango, suivez la N-633 en direction de Markina-Xemein jusqu' à Ondarroa. Le trajet dure environ une heure.

Nous vous recommandons de commencer par l'ouest, afin que vous puissiez voir d’abord les villages les plus éloignés et ensuite revenir lentement, sans hâte

Ondarroa est parmi les plus beaux villages. Dans sa partie ancienne, vous découvrirez la tour Likona et l'église d'Andra Mari, toutes deux du XVème siècle. Les habitants d'Ondarroa se distinguent par leur caractère ouvert et par le fait qu'ils parlent leur propre basque : aussi fermé qu'agréable à écouter.

Après avoir traversé le village, nous nous dirigerons vers Lekeitio, ou Lekitto comme ils disent, par la route BI-3438. A Lekeitio on respire la paix. Les anciens pêcheurs de la ville avaient l'habitude de chasser les baleines, mais ces formes de pêche ont disparu aux 17ème et 18ème siècle. Vous adorerez voir l'atmosphère des bars et restaurants de son port coloré tandis que le charme de ses petites rues est une invitation claire à prendre l’apéro. Si vous avez le temps, nous vous recommandons de vous promener de la plage d'Isuntza à la plage de Karraspio. Si la marée est basse, vous pouvez marcher jusqu' à l'île de Saint Nicolas.

Une fois que nous revenons à la voiture, nous prenons le BI-3238 pour aller au petit village d'Ea, qui est connu comme Ie parmi les vieux basques. En 15 minutes vous pouvez visiter le centre du village, où vous trouverez la paroisse de Sainte Marie et l'église de Sainte Marie de la Consolation, appelée Natxitua. Au centre vous verrez aussi une petite plage et un peu plus loin le port du village. Nous vous recommandons de visiter l'ermitage de Talako Ama. Pour y arriver, il suffit de monter quelques marches devant le bâtiment Beletxe, en bois. Vous pouvez profiter d'une belle vue sur la mer. Bien que le village soit très calme pendant la basse saison, en été il est difficile de trouver des endroits pour garer sa voiture. La majorité des jeunes sont à côté du port et bronzent près de ses eaux cristallines.

Continuez sur la route BI-3238. De Ea à Elantxobe, il n'y a que 15 minutes en voiture. Elantxobe est un village en pente, construit entre les falaises. Une fois sur place, vous pouvez garer votre voiture dans la partie supérieure et descendre au port. Quoi qu'il en soit, si vous voulez profiter d'une belle vue panoramique sur toute la ville, vous devez laisser la voiture dans la partie haute. Ses rues sont si étroites que les bus qui traversent le village ont une plate-forme spéciale pour tourner à 180 degrés. Pour voir le port, nous descendrons les rues abruptes en pierre abruptes. Cela en vaut la peine car vous pouvez aussi apprécier les piscines de marées vives.

La gastronomie de cette région côtière ne vous laissera pas indifférents. Dans les villages de pêcheurs de Bizkaia, le roi est le marmitako, un ragoût basque typique fait avec du thon et des pommes de terre. C'est un plat d'origine simple car les pêcheurs le préparaient avec des restes de la cuisine. Mais aujourd'hui, il est devenu une référence dans notre gastronomie. En plus du marmitako, nous vous recommandons d'essayer les petits calamars dans leur encre, la daurade rôtie ou les palourdes en sauce verte. D’authentiques trésors de la mer.

Elantxobe est le dernier village de pêcheurs sur la côte Est. Selon la saison, nous aurons plus ou moins de lumière pour visiter ces lieux avant de rentrer chez nous. Si vous voulez continuer le long de la côte, visitez Laga. De sa plage, vous pouvez admirer la beauté du mont Ogoño.

Itinéraire par les villages de la côte Est

La zone maritime la plus proche de Bilbao est la partie ouest de Biscaye. Seulement 20 minutes vous séparent de la mer. Chaque village de pêcheurs de la région a ses propres caractéristiques qui méritent d'être soulignées. Par exemple, au Port Vieux d’Algorta, la tradition et la jeunesse s'unissent alors que les pêcheurs d'Armintza conservent la pêche traditionnelle.

Pour aller de Bilbao à Getxo, prendre la BI-637 en direction d'Algorta. Une fois passé la plage d'Ereaga, vous arriverez au Port Vieux. Après vous être garé, montez les escaliers et pénétrez dans ses pittoresques rues.

A la fin de la promenade, nous reviendrons en arrière sur la route et prendrons la BI-634. Nous quitterons Berango, Sopela et Barrika pour rejoindre Plentzia par la route BI-2122. De Plentzia, nous irons d'abord à Lemoiz par la BI-3151 et ensuite nous prendrons la BI-3154. Cette route nous mènera au port d'Armintza.

Armintza a un charme particulier. Il est loin de toute ville et le silence règne dans cette partie. Pendant la journée, vous pouvez voir les pêcheurs en train de préparer leurs bateaux avant de partir ou de les régler à leur retour de pêche. Les bars ont une ambiance très populaire et se distinguent par leurs pintxos d’araignées de mer, d’étrilles et d’escargots de mer.

En quittant Armintza, nous prendrons la route BI-2120 en direction de Bermeo. Depuis la voiture, si vous regardez à gauche, vous verrez les vues panoramiques spectaculaires du village de Bakio et San Juan de Gaztelugatxe. A partir de ce moment, vous prendrez une nouvelle route, la BI-3151 en direction de Bermeo.

Dans la vieille ville de Bermeo, pleine de côtes, vous aurez la chance d'essayer un marmitako exceptionnel dans l'un des restaurants de la région. Si l’heure du déjeuner est passée, profitez de l'occasion pour acheter des conserves typiques de la région : bonite, thon ou anchois, entre autres. Ils sont d'une qualité excellente et incomparable. Dans les plus hauts quartiers de la vieille ville et du port de Bermeo, vous profiterez d'une vue magnifique.

Si vous continuez le long de la route BI-2235, de Bermeo il ne faut pas plus de 15 minutes pour atteindre Mundaka. Son port est plus petit que celui de Bermeo, mais ses eaux transparentes sont inégalables. Le charme de ses ruelles étroites et son atmosphère familiale en ont fait un point de rencontre de la région. Ici, en plus de la pêche, est organisée une étape du championnat du monde de surf et, en été, le festival de musique et de gastronomie Mundaka Festival - The Basque Festival & Cook.

Comment s'y rendre

Vous n'aurez aucune difficulté à vous rendre dans ces villages. Il y a différentes lignes de Bizkaibus qui mènent aux villages côtiers orientaux et occidentaux. Il est important de vérifier les horaires des lignes qui vous intéressent car ils varient entre l'automne-hiver et le printemps-été.

Il y a beaucoup de villages et pour les visiter tous, vous passerez de nombreuses heures. C'est pourquoi nous recommandons que si vous ne venez pas avec votre propre voiture, vous en louiez une pour que vous puissiez planifier calmement vos visites. Pour prendre la route de l'est, vous devez suivre la route à double voie «Txorierri», alors que pour commencer la route sur la côte ouest, à partir de Bilbao, vous prendrez les routes N-637, N-633 et BI-3438.

Gastronomie

Où manger

Dans n'importe lequel de ces villages vous pourrez manger à merveille, il y a une grande variété culinaire tout au long de la côte. Avant le repas proprement dit, il est habituel de prendre quelques verres et de manger des pintxos. Si vous avez encore faim après l’apéro, vous pouvez aller déjeuner au restaurant. La spécialité de ces villages sont les fruits de mer frais, surtout le marmitako, les petits calamars, les palourdes en sauce, les anchois ou les daurades... Vous aurez du mal à trouver des poissons plus frais que ceux-ci.

Logement

Où dormir

Dans chaque village vous trouverez différents types d'hébergements. Cependant, vous devez garder à l'esprit que puisque les villages sont petits, la plupart des logements proposés sont dans des auberges et pensions, sauf exceptions. Si vous préférez réserver une chambre d'hôtel, vous devrez vous rendre dans des villages plus grands comme Bermeo. Ces hôtels sont généralement situés à quelques kilomètres du centre-ville.

  • Gardez à l'esprit que si vous voulez visiter tous les villages côtiers, il vous faudra au moins une journée entière. Il est important que vous organisiez bien votre temps. Pensez que dans chaque village il y a beaucoup de recoins à découvrir.

    • Horaire

      Les seuls horaires à prendre en compte pour cet itinéraire sont ceux des musées. Par conséquent, vérifiez les horaires de ceux que vous souhaitez voir avant de quitter le logement, soit par téléphone ou sur leur propre site web.

    • Prix

      Sur les pages web de chaque musée, vous aurez accès aux prix des billets.

    • Situation

      Côte de Biscaye

  • Gardez à l'esprit que vous passerez de nombreuses heures à voyager. Il est donc important de vous reposer la veille pour affronter la route avec énergie. De plus, nous vous recommandons de porter des chaussures confortables et des bouteilles d'eau pour vous rafraîchir en chemin. Comme vous allez voyager à travers de nombreux villages, vous voudrez apporter de l'argent liquide pour vos boissons, pour déguster les pintxos ou pour manger dans un restaurant, quel que soit votre programme.

  • Sans aucun doute, parmi toutes les festivités des villages de pêcheurs, la plus célèbre est le Jour des Oies, Antzar Eguna, à Lekeitio. Chaque année, des milliers de personnes se rendent dans la ville le 5 septembre dans le cadre des fêtes de Saint Antoine. Ces fêtes ont plus de 350 ans. Les équipages sont le point de mire de cette fête qui est célébrée dans le port, alors qu'elle se tenait autrefois sur la place de la ville. Les jeunes montent dans des petites chaloupes, des bateaux faits à la main et doivent attraper une oie qui pend d’un câble en se jetant dans l'eau. L'intention étant de lui couper la tête, le gagnant est celui qui aura le reste du corps. Autrefois, on le faisait avec des oies vivantes mais aujourd'hui, on utilise des oies déjà abattues ou des oies en caoutchouc. C'est l'un des festivals les plus populaires du Pays Basque. De plus, la journée est complétée par des spectacles de rue accompagnés de musique.

    Les Fêtes de la Magdalena (Madalenas) sont également très populaires dans les villages de pêcheurs. La coutume dans cette région est que la maire de Bermeo, avec les représentants de la ville, aille en bateau jusqu’à l'île d'Izaro et jette une tuile à la mer pour montrer les limites de la ville. Le bateau se dirige ensuite vers le port d'Elantxobe, et devant les représentants de Bermeo, Mundaka et Elantxobe on danse l’Aurresku d'honneur.