angle-left Balmaseda, essence médiévale

Balmaseda est reconnue pour son important patrimoine historique, sa riche gastronomie traditionnelle et la nature qui l'entoure entre forêts et rivières. Un excellent endroit pour se détendre, profiter de l'environnement et découvrir l'histoire de la Biscaye.

Au-delà du centre-ville, de nombreuses promenades en plein air peuvent être réalisées car cette zone est entourée de montagnes. L'un des itinéraires les plus connus est l'ascension au sommet du mont Kolitza (879 m.) Ce sommet est l'une des cinq montagnes "sonnantes", les cinq sommets biscayens d'où l'on soufflait dans des cors pour annoncer aux villageois la célébration de l'Assemblée Générale de la Seigneurie de Biscaye, par des signes sonores et lumineux.

Histoire de Balmaseda

Balmaseda est la plus vieille ville de Biscaye. Bien que les premiers vestiges soient préhistoriques, elle a été dotée comme ville en 1199 par le Seigneur de Bortedo, D. López Sánchez de Mena, qui lui a donné la Charte de Logroño. Les principales raisons de cette décision sont au nombre de deux. D'une part, sa situation stratégique entre les montagnes et le fleuve et, d'autre part, les routes commerciales favorables entre la Castille et la Biscaye, car une ancienne voie romaine la traversait. C'est ainsi que la douane la plus importante entre le royaume de Castille et la mer Cantabrique se trouvait à Balmaseda.

Tout au long de son histoire, Balmaseda a connu trois guerres : la guerre de la Convention, la guerre d'Indépendance et les Guerres Carlistes. Toutes les trois ont mené à la débâcle économique de la municipalité. Cependant, entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème siècle, avec l'arrivée du chemin de fer et l'industrialisation, elle a réussi à retrouver sa santé économique. En ce sens et dans le but de faciliter l'exploitation des mines avoisinantes, en 1888 fut créée la Compagnie Ferroviaire Cadagua, qui reliait Balmaseda et Zorroza par le train.

Dans la fébrilité de l'industrialisation, d'autres industries importantes ont été créées dans la région, comme l'usine pionnière de meubles Mariano Murga Tamayo ou l'usine de bérets La Encartada, aujourd'hui transformée en un musée qui retrace les débuts de l'industrialisation au Pays Basque et l'histoire d'un de nos produits les plus connus : la txapela (béret).

Depuis la découverte de l'Amérique, de nombreux habitants des Encartaciones ont émigré à la recherche d'un nouveau mode de vie. Certains ont réussi à "faire les Amériques" et sont retournés dans leur patrie où ils ont construit des demeures spectaculaires grâce à leur immense fortune. Si vous êtes intéressé à connaître son histoire, vous pouvez faire un parcours guidé pour connaître l'héritage indien de Balmaseda.

Six visites à ne pas manquer à Balmaseda

L'église de San Severino. Construite au 15ème siècle sur la muraille de la ville, elle est située sur la place du même nom au cœur de la vieille ville. Il s'agit d'une église avec trois nefs de hauteurs différentes et une abside octogonale de sept panneaux. Il convient de noter que, bien que son architecture décorative soit de forme néo-gothique, les images des saints sont de style roman.

L'église de San Juan Bautista. Cette église, qui date du 15ème, siècle est située dans la rue Martin Mendia, sur la rive gauche de la rivière Cadagua. Le temple se compose d'une seule abside de style gothique-renaissance. Les restes du corps de Saint-Boniface y étaient vénérés. Aujourd’hui, à l’intérieur se trouve Le Musée d'Histoire de Balmaseda.

Le Palais Horcasitas. Cette maison tour est située entre la rue Martin Mendia et la rue del Medio (Erdiko kalea). Il s'agit d'un bâtiment imposant construit sur quatre étages avec des fenêtres sur toutes ses façades. Les colonnes corinthiennes qui flanquent la façade principale sont remarquables. Les armoiries qui ornent l'extérieur du bâtiment identifient le nom de famille du promoteur, Horcasitas de Arcentales. Bien qu'il ait été une propriété privée, ce Palais fait maintenant partie du patrimoine municipal.

Le Vieux Pont. Construit durant le Bas Moyen Âge, ce pont de pierre enjambe la rivière Cadagua et est le plus ancien témoin de l'ancienne muraille de Balmaseda. C'était le seul point de transit pour le trafic entre la côte et la Castille dans cette région. Il se compose de trois arcs en plein cintre, avec un arc central très haut par rapport aux autres, ce qui rendait inconfortable le transport des marchandises. Sa tourelle gothique est également caractéristique.

Le Couvent de Santa Clara. Il a été construit sur la route de Burgos pour des raisons stratégiques avec un héritage indien envoyé du Panama. En 1666, est arrivée la première abbesse, María Jacinta de la Puente. Actuellement personne n’y réside et il peut se visiter. Ce qui était autrefois un couvent a été converti en auberge-restaurant, l'ancienne Préceptrice de Grammaire en logement privé tandis que l'église a été déconsacrée pour abriter le Centre d'interprétation de la Passion Vivante de Balmaseda. Si vous venez en Biscaye pendant la semaine de Pâques, nous vous recommandons de visiter la ville, car ici c’est une époque vécue avec une véritable ferveur.

Le Palais Urrutia. L'architecte Ibáñez de Zalbidea a construit ce palais dans un style classiciste sévère. Construit sur trois étages, il occupe la rue Correría et une partie du Canton de la Fuente et possède des ouvertures sur toutes ses façades. À l'heure actuelle, sa structure intérieure a changé puisqu'il comporte trois logements privés. On peut y remarquer les armoiries de la famille Urrutia, dérivées de la famille Salcedo-Ayala, descendants des maisons royales de León et d'Aragón.

Comment s’y rendre

Balmaseda est situé dans la région des Encartaciones, à l'extrémité ouest de la Biscaye. Elle est bien communiquée aussi bien avec la capitale, à 28 kilomètres de là, qu’avec d'autres points de Biscaye. Vous disposez de trains, d'autobus interurbains et d'une route agréable pour vous y rendre.

  • Train

    Grâce à Feve, il y a deux façons d’arriver à Balmaseda depuis Bilbao. Vous pouvez prendre la ligne Bilbao-Balmaseda et descendre au dernier arrêt, ou la ligne Bilbao-León et descendre à la gare de Balmaseda.

  • Autobus

    La compagnie de transports Bizkaibus dispose de diverses lignes qui connectent Bilbao avec le reste de Biscaye (Cruces/UPV, Lanestosa, Santurtzi et Zalla). Par exemple, depuis la gare Termibus, vous pouvez prendre la ligne A0651 à destination de Balmaseda. Si vous voulez connaître les autres lignes et leurs horaires, nous vous recommandons de visiter le site web de Bizkaibus.

  • Voiture

    Le trajet depuis Bilbao est facile et commode. Vous devez prendre d’abord la A8, continuer sur la BI-636 jusqu’à la sortie E-70 et vous arriverez directement à Balmaseda.

Gastronomie

Où manger

>On ne peut pas quitter Balmaseda sans goûter son plat par excellence, la "putxera", un ragoût traditionnel dont l'origine remonte au 19ème siècle. A cette époque, les machinistes de la ligne ferroviaire Bilbao-La Robla (León) préparaient un délicieux ragoût de haricots, bacon, chorizo et boudin noir dans la chaleur des machines. Son nom vient de la "putxera", une marmite en fer où tout était cuit à feu doux. Ce plat savoureux est encore cuisiné aujourd'hui, atteignant sa splendeur maximale le jour de la San Severino, le jour où se déroule le Concours International de Putxeras.

Si vous voulez essayer un autre produit typique de la région, nous vous encourageons à goûter les pommes de terre aux anchois. C'est un vrai délice.

Logement

Où dormir

Tant à Balmaseda que dans le reste de la région des Encartaciones, vous avez à votre disposition un large éventail d'hôtels et d'hébergements, surtout des maisons rurales. Si vous souhaitez profiter de quelques jours de détente, nous vous recommandons d'opter pour l'une de ces maisons rurales immergées dans la nature.

D'autre part, bien que ce ne soit pas encore disponible, dormir à Balmaseda en camping-car sera bientôt une réalité cette année. Selon le conseil municipal, en avril, un parking pour camping-cars sera aménagé dans le quartier de Las Laceras.

  • Si vous désirez davantage d’informations sur ce que vous pouvez faire à Balmaseda et quels monuments visiter, vous vous conseillons de visiter le site web de Tourisme ou d’aller directement à ses bureaux, situés dans la vieille ville.

    Office de Tourisme de Balmaseda
    Rue Martin Media, 2

    48800 Balmaseda, Biscaye

    Téléphone : 946 802 976

    E-mail : info@enkartur.eus

    • Horaire

      Du lundi au vendredi de 10h00 à 14h00 et de 16h00 à 19h00.
      Week-end et jour fériés de 10h00 à 14h00

      Horaires d’été (du 15 juin au 15 septembre)

      Du lundi au samedi de 9h00 à 14h00 et de 16h00 à 19h00.
      Dimanche et jours fériés de 9h00 à 14h00.

    • Situation

      Balmaseda

  • Les festivités de San Severino sont les plus connues de Balmaseda. Elles ont lieu le 23 octobre, jour du concours populaire de putxera. Une autre des fêtes les plus marquantes est la Semaine Sainte. Ses processions et la représentation du Drame du Calvaire, interprétée de façon vivante par tous ses habitants, font de cette Passion Vivante un spectacle digne d'être vu. De même, le Marché Médiéval, qui a lieu tous les mois de mai, est l'un des plus visités et rappelle le passé médiéval de la ville.